Il y a bien longtemps l'homme était lié  aux êtres de l'Eau.  Ils nous inspiraient, ils parlaient de l'avenir. L'homme écoutait et tout se réalisait.
Mais l'homme n'écoute pas très bien. Le besoin de l'homme de tout posséder l'entraina plus avant dans l'intérieur des terres.
Le monde magique de ceux qui vivaient dans l'océan et le monde des hommes se séparèrent.
Au fil des siècles les êtres du monde de l'eau renoncèrent à nous approcher.
Le monde de l'homme devint plus violent et les guerres succédaient aux guerres car ils n'y avait plus aucun guide à écouter
Mais voilà que les créatures de l'Eau essayent de se remettre en contact avec nous.
Une poignée de précieux jeunes gens ont été envoyés dans le monde de l'homme. On les dépose au cœur de la nuit.
Là où l'homme vit.
Il suffit que quelq'un les aperçoivent et l'éveil de l'homme adviendra. Mais leurs ennemis écument la terre.
Des lois sont sensés assurer la sécurité de ces jeunes gens mais ils sont là au péril de leurs vies. Beaucoup ne repartiront pas.
Pourtant ils essayent d'aider l'homme, mais l'homme pourrait bien avoir désappris à écouter.


prologue5__1_


prologue5__2_


prologue5__3_


prologue5__4_

prologue5__5_


prologue5

La Jeune Fille de l'Eau est un film produit, réalisé et écrit par   M. Night Shyamalan. J'aime tous ses films, à ce monsieur. Il a énormément de talent. Mais c'est celui-ci mon préféré. Il fait d'ailleurs parti de ma liste de films magiques, et favoris.


Résumé: 

Cleveland Heep mène sa petite vie de concierge dans une vieille résidence, il reste effacé et en retrait de la vie. Jusqu'au soir où il trouve une nymphe dans la piscine de l'immeuble. Commencera alors pour lui et une poignée de locataires, une aventure magique qui leur révélera qui ils sont.


Déjà, les personnages sont généralissimes. Simples, authentiques, attachants. Les acteurs sont très crédibles, en particulier Paul Giamatti. Il est merveilleux dans le rôle de Cleveland, c'est un homme si triste, si touchant.

Les personnages secondaires sont drôles, sympathiques. Anna, Reggie, Mr Leeds, Young-Soon, les fumeurs branleurs. J'aime surtout Vick, joué par Shyamalan justement. Il fait toujours une apparition dans ses films ( c'est amusant de le chercher d'ailleurs, comme dans Où est Charlie?). Là, il s'est offert un personnage important. Ce n'est certes pas un grand acteur, mais il se débrouille plutôt bien, et il est convaincant dans ce rôle d'homme simple confronté à un choix difficile.

Les effets spéciaux des créatures sont très beaux,  réalisés par ILM. Ils font très vrais, très réels, très vivants. Le scrunt, les Tartutics, le Grand Eatlon (dommage qu'on ne le voit pas davantage d'ailleurs).
La réalisation, surtout, est saisissante. Certains plans sont tournés avec des angles singuliers. En  plongée par exemple.
Mais la plus belle séance c'est celle de Grand Eatlon, vu à travers l'eau.

L'histoire est merveilleuse. Très originale, c'est Shyamalan qui l'a inventé pour ses enfants. Il a toujours de bonnes idées, souvent surprenantes. Dans ce film-ci, il n'y a pas de retournement de situations et de révélations comme dans Sixième sens ou le Village. Mais l'histoire est très touchante, humaine. Magique.

La vraie bonne surprise du film, c'est Bryce Dallas Howard qui joue Story. Tant l'actrice que le personnage sont merveilleux. J'avais déjà craqué pour Bryce dans le Village, dans lequel elle joue Ivy. J'avais été charmé par son talent, sa beauté singulière. Dans le rôle de Story, elle nous offre une prestation magistrale. Et sa beauté devient encoure plus atypique. En effet, Story est une créature de l'eau, elle voit donc peu la lumière. Sa peau est très pâle et a une texture particulière. Il fallait des heures de maquillages pour rendre cela, mais le résultat est étonnant. Quant à son jeu, il est remarquable. malgré le fait que ce soit le personnage central, Story parle et agit peu. Ce qui est difficile à jouer à mon avis. Bryce arrive à rendre ça avec brio, toutes ses émotions passent dans ses yeux et ses expressions. Et ce avec beaucoup de délicatesse, de sagesse, de douceur.


Rajoutons à cela un prologue merveilleux, avec un conteur à la voix extraordinaire, des dessins simples et envoutants et une musique magistrale, et on rentre des les premières secondes dans l'univers magique. J'adore ce passage, je le connais par cœur.

Et pour enchainer sur la musique, c'est l'un des éléments qui rendent ce film si particulier. C'est James Newton Howard qui l'a composé.  Mon compositeur préféré. Il a, entre autres, fait la musique de Pretty Woman, Urgences, le mariage de mon meilleur ami, Hypnose, Dinosaure, Atlantide l'empire perdu, la Planète au trésor( gniii), Peter Pan (gniii), l'Interprète, Batman begins, le Dragon des Mers (gnii), the Dark Knight...
Si vous voulez la liste complète c'est par


il a aussi fait toutes les musiques des films de Shyamalan. Et il est juste génial. La musique de la jeune fille de l'eau est une merveille.  Vous pouvez en écouter des extraits ici

Pour conclure, je dirai que ce film est une merveille. A voir et revoir, pour s'émerveiller et croire.

la_jeune_fille_de_l_eau

son retour sera pour tous  une grande source d'inspiration


la_jeune_fille_de_l_eau__1_


la_jeune_fille_de_l_eau__2_

qu'est ce qu'ils ont tous à passer leur temps à parler sous la pluie au cinéma?

la_jeune_fille_de_l_eau__3_

il y a une morale dans les histoires : on ne vous dit jamais qui vous êtes

la_jeune_fille_de_l_eau__4_

vos mots sont vraiment magnifiques, votre cœur est très très grand

la_jeune_fille_de_l_eau__5_

c'est bien plus qu'une histoire pour moi aussi

la_jeune_fille_de_l_eau__6_


la_jeune_fille_de_l_eau__7_

la_jeune_fille_de_l_eau__8_

la_jeune_fille_de_l_eau__9_

la_jeune_fille_de_l_eau__10_

je n'ai rien de spécial, je suis maladroite, ils se moquent de moi, j'ignore comment on guide

la_jeune_fille_de_l_eau__11_

seul un scrunt marginal peut enfreindre la loi

la_jeune_fille_de_l_eau__12_

la_jeune_fille_de_l_eau__13_

le boulet pète les boulons


la_jeune_fille_de_l_eau__14_


la_jeune_fille_de_l_eau__15_

les choses ne changent pas de la façon dont vous le dites sans que se produisent des evenements dramatiques qui accélérent la réflexion


la_jeune_fille_de_l_eau__16_

tout être vivant a un rôle à jouer

la_jeune_fille_de_l_eau__17_

il entend la voix de dieu à travers ses mots croisés

la_jeune_fille_de_l_eau__18_


la_jeune_fille_de_l_eau__19_

la_jeune_fille_de_l_eau__20_

mais t'es pas du tout un chien

la_jeune_fille_de_l_eau__21_


la_jeune_fille_de_l_eau__22_

j'avais envie de croire qu'il y a autre chose que cette horreur qui nous entoure

P.S. : les phrases citées ne sont pas forcément liés aux photos, j'avais juste envie de les mettre icon_dwarf